Une architecte à Cobalt !

De retour à Poitiers après de nombreuses expériences à l’étranger, Anne Lemée a créé l’agence L.A Architecture puis choisi le coworking comme mode de travail plus moderne, plus vivant, plus mobile !

Fiche d’identité :

Anne Lemée – Architecte DPLG. Coworker à Cobalt depuis septembre 2018.


Anne Lemée a parcouru différents pays en tant qu’architecte et muséographe au sein de différentes agences.

En 2013, elle revient à Poitiers, sa ville natale, où elle crée avec son mari l’agence L.A Architecture, spécialisée dans la construction et rénovation de maisons individuelles…

Anne, ta journée de travail typique ?

C’est du dessin, de la conception d’espaces de vie (maisons et environnements de travail), du chiffrage, de la gestion de chantier etc… Mais aussi beaucoup de travail relationnel.

Le relationnel, c’est important quand on est architecte ?

Oui, lorsque l’on conçoit l’espace de vie ou de travail d’une personne, on entre dans son intimité. Il y a un long travail de conception en amont avec le client, pour l’amener à comprendre ce qu’il veut. Il faut savoir gérer les imprévus et les changements. Il est donc nécessaire d’avoir des qualités relationnelles, et de rester diplomatique pour gérer les éventuels désaccords, que ce soit avec les clients ou avec les artisans.

Qu’est ce que tu préfères dans ton métier ?

La phase de conception, de créativité, car il faut être interprète des rêves et nécessités des autres.

Quelle est l’expérience la plus marquante de ton parcours professionnel ?

L’exposition universelle de Shanghai en 2010. Je travaillais à l’époque en Espagne en tant que cheffe d’une équipe d’architectes et de scénographes pour assister François Confino, un grand scénographe, dans la conception et l’exécution de l’un des 5 grands pavillons thématiques de l’exposition : le pavillon du futur.

Parlons maintenant du coworking à Cobalt !

Pourquoi avoir choisi le coworking comme mode de travail ?

J’ai eu la volonté d’aller vers un mode de travail plus moderne, plus vivant et qui me permette d’être plus mobile. Le coworking c’est l’idéal pour moi, on mutualise un endroit ce qui nous permet d’échanger et de ne pas s’enfermer.

À ton avis, qu’est-ce qui fait un bon ou un mauvais coworker ?

La tolérance et le partage.

Pourquoi avoir choisi Cobalt ?

Pour son emplacement géographique et sa facilité d’accès, sa centralité. L’espace est agréable, moderne et chaleureux, ce qui me plait et plait à mes clients et collaborateurs.

Qu’est-ce que tu aimes le plus ici ?

La possibilité d’échanger avec les différents acteurs du lieu. Les activités, c’est vraiment sympa de pouvoir pratiquer des activités sur place (vive le yoga le lundi midi !). Je n’ai pas l’impression de venir au travail ici, il y a vraiment des ondes positives et une bonne ambiance.

Vient le moment des questions plus personnelles…

Es-tu fan de musique ? Si oui, as-tu un style en particulier ?

Oui, notamment de musique classique et de jazz…

Es-tu fan de sport ? Aurais-tu une idole ou une équipe en particulier ?

Je fais de la course, de l’équitation et du yoga. La seule équipe sportive que je soutiens est l’équipe de rugby de La Rochelle. Après avoir vécu là-bas, on ne peut pas y échapper… (rires)

Quel est ton film préféré et pourquoi ?

“L’odeur de la papaye verte” qui est un film vietnamien de Tran Anh Hung, car c’est un film atmosphérique, méditatif et olfactif.

Quelle est d’après toi l’invention la plus utile ?

À part le téléphone ? (rires) Le thermomix ! Sinon pour le travail, l’ordinateur.

Quel est ton but dans la vie ? Un objectif en particulier ?

Autant dans la vie personnelle que professionnelle, je pense avoir atteint mes objectifs (ou du moins, je n’en suis plus très loin). Bon après, pourquoi pas gagner au loto ? Être en vacances toute ma vie ? (rires)

Et enfin, complète ce début de phrase : Pour ma défense, je… !

Pour ma défense, je travaille beaucoup !