« On a tous des parcours différents mais il y a une bonne méthode de travail collective » Rencontre avec La Fabrique du Numérique.

La Fabrique du Numérique forme des demandeurs d’emploi aux profils variés depuis 2016. Présente sur Poitiers et Niort, cette formation labellisée GEN (Grande école du numérique) a choisi Cobalt comme l’un de ses 2 campus. L’occasion pour la vingtaine d’apprenants de cette 3e saison de s’acculturer au numérique tout en étant présents au coeur de l’écosystème local !

Fiche d’identité :

  • Juliette Lauriol – Responsable pédagogique
  • Raïan Chaumillon – 18 ans, Apprenant en parcours Infogérance
  • Amandine Casanova – 18 ans, Apprenante en parcours Développement web
  • Antoine Goguet – 40 ans, Apprenant en parcours Médias sociaux

Qu’est-ce que la Fabrique du Numérique ?

Juliette : La fabrique du numérique est une formation, qui dure 8 mois, et qui vise à acquérir des compétences de base dans trois familles de métiers : développement web, infogérance et Médias sociaux/contenu de communautés. Elle est gratuite, indemnisée par Pôle Emploi ou la Région Nouvelle-Aquitaine. Il y a deux campus, un à Niort et un à Poitiers à Cobalt.

Cette formation est globale, autant socioprofessionnelle que technique. Nous appliquons la pédagogie du socio constructivisme, dont l’objectif est de permettre l’acquisition de compétences par la pratique et les pairs. Il y a 2 mois de stage en entreprise, nous essayons aussi de leur permettre de se faire du réseau par des témoignages de professionnels, des job datings, et la participation aux événements proposés par Cobalt. Beaucoup de travaux se font en mode gestion de projet.

Depuis quand la formation existe-t-elle ?

Juliette : Cette année c’est la 3ème année consécutive que nous proposons cette formation. Depuis le début elle est dispensé à Cobalt à Poitiers, et à Niort.

En quoi trouvez-vous qu’il est intéressant d’être à Cobalt ?

Antoine : Cobalt permet de se faire facilement du réseau.

Juliette : Oui, c’est un lieu qui facilite les rencontres au quotidien, et donne accès à des événements, c’est une plus-value.

Quel lien entretien la Fabrique avec le SPN ?

Juliette : Le SPN fait partie des 4 partenaires qui ont lancé la Fabrique. Nous collaborons ensemble, notamment sur les job datings où le SPN mobilise ses adhérents. De nombreux adhérents interviennent également comme experts sur les formations.

Comment se déroule une journée typique de formation à la Fabrique ?

Antoine, Amandine & Raïan : Ça change tous les jours. Chaque semaine, nous avons plus ou moins 1 à 2 jours de cours de spécialisation, 1 jour de projet pro, et un jour d’autonomie. Lors des journées de spécialisation, les deux campus sont regroupés, certains de Poitiers vont à Niort et vice-versa.

Quel est l’objectif de votre formation ?

Amandine : L’objectif est de nous propulser vers des études supérieures ou accéder à un emploi.

Juliette : Le premier objectif est la poursuite d’étude, principalement en alternance. L’année dernière, 3 apprenants ont poursuivi avec une POEC (Préparation Opérationnelle à l’Emploi Collective) proposée par le SPN, par exemple.

Pouvez-vous m’en dire plus sur le contenu de votre formation ?

Antoine, Amandine & Raïan : Nous avons un parcours Openclassroom à suivre, et également un PNUS (Projet Numérique à Utilité Social).

Comment se déroule le PNUS ?

Antoine, Amandine & Raïan : Nous avons rencontré des associations qui ont différents besoins : refaire ou créer un site web, se former sur l’utilisation des réseaux sociaux, faire une web radio… Nous avons donc fait des groupes de travail pour chaque projet. Il y a 6 groupes en tout, 3 à Poitiers et 3 à Niort.

Dans chaque groupe, il y a un référent. Nous allons ensuite avoir 3 semaines de hackathon, avec une équipe projet par association, et une équipe composée des référents de chaque projet, pour manager le campus sur la réalisation des projets.

Que pensez-vous de cette formation ?

Antoine, Amandine & Raïan : La formation est très intéressante, c’est assez intensif et dur au début mais ça se passe bien, on est motivé ! On a tous des parcours différents mais il y a une bonne méthode de travail collective. Les formateurs sont des professionnels, c’est très important, cela prépare vraiment au monde du travail.

À quel public s’adresse-t-elle ?

Juliette : Aux demandeurs d’emploi, mais il n’y a pas de public type. Les groupes sont très hétérogènes. Nous avons 40 apprenants en tout, 20 à Poitiers et 20 à Niort. Ça va de 18 à 50 ans, c’est multiculturel !

Et vous (les apprenants), que pensez-vous de cette hétérogénéité ? Est-ce un avantage ?

Antoine, Amandine & Raïan : C’est un gros plus, on a toujours des choses à apprendre les uns des autres.

Amandine : Chacun apporte quelque chose, on a tous une expérience différente, mais on est là pour la même chose.

Comment fonctionnez-vous au sein de votre groupe ?

Antoine, Amandine & Raïan : Une fois par mois, sans les formateurs, nous nous réunissons pour pouvoir échanger sur ce qui va ou ne va pas, ce qui peut être amélioré… C’est un moment qui nous permet de nous dire les choses, d’échanger facilement. Nous travaillons en communauté, il y a beaucoup d’entraide.

Force est de constater qu’il y a peu de filles à La Fabrique… une réaction ?

Amandine : C’est bien, il y a moins de crêpages de chignon avec les garçons !

Juliette : Sur 40 apprenants, il y a 6 filles, 3 à Poitiers et 3 à Niort. Nous avions beaucoup de candidates pour la formation, mais elles ont été moins convaincantes.

Sur quels parcours se positionnent les apprenantes ?

Amandine : Nous sommes deux en développement web, et une en Médias sociaux à Poitiers.

Antoine & Raïan : Par contre, il n’y a vraiment aucune fille en Infogérance, c’est un peu dommage…

La Fabrique a-t-elle des projets en cours ou à venir ?

Juliette : Oui, nous avons des job datings qui approchent, c’est très important ! Fin mars, il y a l’événement Niort Numérique, qui nous permettra de faire du réseautage, d’assister aux conférences, de se faire connaître… Et nous avons un projet de vidéo avec les parcours Médias sociaux.

En parlant de vidéo, j’ai vu celle réalisée dans le cadre du concours “Je filme ma formation”, pouvez-vous me parler de ce projet ?

Antoine, Amandine & Raïan : C’était vraiment cool de faire cette vidéo ! Pour commencer, à la fin de notre période d’essai, nous avons fait une journée de hackathon où nous avons travaillé sur la préparation du storyboard.

Ensuite, nous avons réalisé la vidéo sur notre temps personnel, on a mis 28 heures en deux jours ! Maintenant, la vidéo est en ligne et soumise aux votes des internautes, qui vont déterminer les vidéos gagnantes. L’annonce des résultats et la remise de prix se dérouleront au Grand Rex à Paris le 21 mars, certains apprenants de la Fabrique vont venir y assister.

Si vous voulez voir comment se passe la formation, vous pouvez regarder la vidéo ici 😉!

 

Propos recueillis par Sarah Lopes, service civique à Cobalt