Organisation de forums internationaux, coopération internationale, projets humanitaires… L’année 2020 sera bien remplie pour Vincent Grosyeux !

Après un bilan de compétence, Vincent a décidé de continuer à organiser des forums d’affaires internationaux, mais appliqué à de nouvelles thématiques comme la smart city ou encore l’agriculture durable. Rencontre avec un poitevin passionné par l’international !

Fiche d’identité :

Vincent Grosyeux –  44 ans, manager de projet de développement économique, coworker à Cobalt depuis avril 2019.

 


Vincent, peux-tu nous présenter ton parcours professionnel ?

Après un diplôme d’école de commerce à Paris, j’ai travaillé 10 ans dans une société de service informatique, où j’exerçais en tant que directeur d’agence. Mon activité était principalement commerciale, j’ai notamment travaillé sur du développement de portefeuille client, grand compte, dans le secteur des banques et assurances.

J’ai, par la suite, travaillé 3 ans comme responsable d’agence ouest France chez Photowatt International, un fabricant de panneaux photovoltaïques. J’étais principalement en charge de la commercialisation des panneaux solaires sur la zone.

Ensuite, j’ai été employé chez Futurallia, entreprise qui organise des forums d’affaires internationaux, j’y suis resté 7 ans. J’ai fini directeur des opérations.

 

Maintenant, où en es-tu dans ton parcours professionnel ?

Aujourd’hui, je réalise un bilan de compétences à Poitiers. Je souhaite me lancer dans l’organisation de forums d’affaires internationaux dans les domaines des énergies renouvelables, de la smart city et de l’agriculture. Mon marché cible de démarrage est l’Afrique de l’ouest.

Je suis déjà sur des projets. J’organise un forum d’affaire en mars prochain, en Guinée Conakri pour connecter des hommes d’affaires français avec des chefs d’entreprises guinéens. Je travaille également avec la chambre de commerce de la Vienne sur l’organisation du forum de l’E-Sport à Poitiers en Avril prochain : Les Poitiers Esports Meeting.

Il y a également un autre volet de mon activité que je souhaiterais développer, celui de la coopération internationale avec l’association Nord Niger Santé basée en Charente. J’ai une première mission de prévue en février, où je vais m’occuper d’identifier des activités qui permettraient de générer des revenus à partir d’activités commerciales pour financer des projets humanitaires(centre de santé).

Je suis encore en mode projet mais déjà sur des projets opérationnels. 2020 sera l’année de concrétisation de ces projets !

 

Comment se passe une journée de travail typique pour toi ?

Je n’ai pas de journée typique, c’est ce qui me plait ! Dans mes journées, j’ai beaucoup de rendez-vous téléphoniques, je bouge beaucoup, mon quotidien est fait de mouvements. Et comme je suis en phase de formation j’ai toujours une journée de formation dans la semaine.

 

As-tu une expérience marquante de ton parcours professionnel à nous raconter ?

Oui ! En 2014, avec Futurallia, on m’a demandé d’aller organiser le plus gros forum d’affaire entre la France et la Chine dans le cadre du cinquantenaire de la relation diplomatiques entre la France et la Chine.

La problématique était que le forum devait commencer à 17h. À 12h le premier ministre chinois était encore dans une salle du centre de conférence et pour des raisons de sécurité, l’accès au centre était interdit. Nous avons pu commencer à tout installer à 15h. On a du monter 30 stands et ramener 300 tables en 2h ! Ce fut mon plus gros challenge logistique, mon plus gros moment de stress mais aussi de satisfaction car finalement nous avons réussi et ce fut le plus grand forum d’affaire franco/chinois jamais organisé !

 

Parlons maintenant du coworking…

As-tu fais du coworking avant Cobalt ?

Non

 

Pourquoi avoir opté pour ce mode de travail ?

J’ai choisi de faire du coworking pour la flexibilité et pour être dans un écosystème qui propose des formations, ateliers, activités sportives… Et c’est ce que Cobalt m’apporte car je participe aux cours de yoga, aux séances de course et à la formation U.Lab, que je recommande fortement d’ailleurs !

 

Qu’apprécies-tu à Cobalt ?

La facilité de rencontre entre les gens, ça a été facile de s’intégrer. J’aime aussi beaucoup le fait d’être en contact avec des personnes qui ont d’autres métiers, d’autres problématiques. Ce mélange est très appréciable !

 

Dis-nous en plus sur toi !

Es-tu fan de musique ?

Oui, j’écoute de tout ! Si bien de l’électro que de la musique classique. En ce moment j’écoute de la musique brésilienne par exemple !

 

Es-tu fan de sport ?

Oui, je fais du trail, du foot et du tennis !

 

Quelle est l’invention la plus utile, selon toi ?

Le cookeo, qui me permet de gérer les dîners de mes 3 enfants ! (Rires…)

 

Quels sont tes objectifs d’avenir ?

De m’installer durablement à Poitiers tout en rayonnant sur des projets pro et perso à l’international.

 

Enfin, complète « Pour ma défense, je… »

Pour ma défense, je suis un garçon sincère et honnête !

 

Rendez-vous ici pour découvrir l’interview de Vincent, réalisé par Multicibles, sur son bilan de compétence !

 

Propos recueillis par Sarah Lopes, chargée de mission à Cobalt.