La fresque du climat, quésaco ?

Cobalt organise le mois prochain, une Fresque du climat ! Rencontre avec Théodore Doumic, animateur de cet atelier pour vous en dire un peu plus sur ce concept.

Fiche d’identité :

Théodore Doumic – 29 ans, Game Designer Freelance (Concepteur de jeu)

 

 

 


Qu’est-ce qu’une fresque du climat ?

Une fresque du climat est un atelier dans lequel les participants disposent puis relient des cartes qui représentent les causes et effets du changement climatique. C’est le processus de construction en collaboration de la fresque par les participants qui dévoile tout l’intérêt de l’atelier : en disposant les cartes et en ordonnant les causes et conséquences les participants comprennent les tenants et aboutissants du changement climatique.

Il existe 3 versions de la fresque du climat : « junior », « classique » et « experte ». On peut ainsi adapter le niveau de détails et la complexité de l’atelier aux connaissances préalables des participants.

 

Quel est l’objectif d’une fresque du climat ?

L’atelier a pour objectif de changer le regard que les participants portent sur les activités humaines et leurs conséquences sur l’environnement tout en comprenant la problématique du changement climatique.

 

Comment se déroule une fresque du climat ?

Une fresque du climat se déroule en 5 temps :

  1. tout d’abord la personne en charge d’animer présente l’atelier
  2. Ensuite chaque participant reçoit une carte qu’il doit lire à voix haute et poser sur une grande feuille de manière à ce que les causes et les conséquences puissent être reliées visuellement entre elles.
  3. Une fois toutes les cartes posées les participants tracent des flèches entre les cartes. L’animateur incite généralement les participants à donner un nom à la fresque, ainsi que de décorer celle-ci afin qu’ils se l’approprient.
  4. Une fois la fresque illustrée et décorée, l’animateur « corrige » la fresque avec les participants.
  5. Enfin les participants font le bilan en parlants de leur ressenti, de leurs émotions et des solutions simples à mettre en place pour réduire leur impact environnemental.

 

Qu’est ce qui vous a donné envie d’animer des Fresques du Climat ?

Au début je m’étais inscrit à une formation d’animateur par curiosité. J’ai alors pu constater les très nombreuses qualités de l’atelier : complet, pédagogique, ludique, participatif et collaboratif.  Ces dernières me paraissent essentielles pour toucher le plus large public possible.

Par ailleurs la sensibilisation et la diffusion d’informations sont des leviers puissants pour donner envie d’agir au niveau personnel et professionnel.

 

Existe-t-il d’autres fresques sur le même principe ?

Il existe aujourd’hui d’autres fresques : de la biodiversité, océane, des déchets, du numérique, de la construction, de la mobilité (en cours de conception).

Rendez-vous le 3 décembre en ligne pour une fresque du climat organisée par Cobalt & le SPN !

Propos recueillis par Sarah Lopes, chargée de mission à Cobalt.