Hackathon Low Tech 2021

PARTICIPEZ À UN CHALLENGE D’INNOVATION UNIQUE !


Un hackathon, késako ?

Un hackathon est un événement de 48h lors duquel des équipes doivent développer un projet informatique, un logiciel ou une application en réponse à une problématique.

 

Qui peut participer ?

Tout le monde ! Etudiant, demandeur d’emploi, salarié, entrepreneur… peu importe votre statut et vos compétences, vous apporterez vos connaissances et savoir-faire.

Quand ?

📆 Les 19, 20 et 21 novembre 2021, pendant 48 heures.

Où ?

📍 A Cobalt ! (5 Rue Victor Hugo, 86000 Poitiers)

Le thème ?

La lowtech.

Mais c’est quoi, la lowtech ?

Le numérique est aujourd’hui le sujet de nombreuses controverses (impacts environnementaux, fracture numérique, tensions géopolitiques…) : la lowtech comme antagonisme du high-tech et comme solution d’avenir pour concilier les besoins de bases avec les principes de durabilité et d’accessibilité, et pour répondre à des problématiques qui touchent nos territoires et l’usage que nous pouvons en avoir.

Les objectifs
  • En tant que développeur : Tester, se faire repérer dans un contexte d’émulation, mais aussi de camaraderie. Faire de nouvelles rencontres qui pourraient se transformer en prochain collaborateur, associés, investisseurs.
  • En tant que startup ou  PME : Se faire connaître, recruter, ou détecter de nouvelles opportunités de marché.
  • En tant qu’étudiant.e : Découvrir la culture d’innovation, le travail d’équipe, se challenger.
  • Pour tous… Contribuer à une cause commune, utile pour la société, la ville, et les citoyens.

Le Programme :

Jour 1 :
  • Lancement officiel de l’évènement
  • Présentation des challenges
  • Icebreaking
Jour 2 :
  • Au travail ! On planche sur les challenges.
  • Prototypage/Elaboration de la solution
Jour 3 :
  • Coaching individuel et ateliers collectifs
  • Présentation des solutions par équipes devant le jury
  • Remise des prix

Les challenges du week-end :

Préservation de la biodiversité nocturne 🌙

Ilots de chaleur  🏝

Bien être en ville 🌆

Article réalisé par Marius Besson, volontaire en service civique à Cobalt.